Notre histoire

L’Ecole de Trompe Saint-Hubert (Province de Luxembourg, Belgique) existe depuis plus de 15 ans maintenant. Au départ, il s’agissait d’un simple rassemblement informel de sonneurs en forêt où les membres se réunissaient au Kaolin (Libin) pour progresser ensemble.

Les cours ont été interrompus pendant quelques années jusqu’à ce que, en août 2018, Gilles Herman et Lionel Brévière fondent une structure plus solide afin de perdurer dans le temps et se centrer sur le plus important : l’apprentissage et le partage de la trompe.
Alain Lignon et Gilles Van Acker rejoignent le projet dès sa naissance et contribuent à sa mise en place.

Les premiers élèves arrivent ensuite et, très vite, l’implication des membres et leur enthousiasme permettent de développer les actions et de mener à bien des projets des plus intéressants, en développant un maximum de partenariats avec les associations locales.


Devenue en 2016 « Capitale internationale de la Trompe de Chasse », la Ville de Saint-Hubert a toujours accordé une grande importance à notre instrument. Soucieuse de préserver son patrimoine, elle soutient activement la trompe qui n’y a jamais été aussi active qu’aujourd’hui avec la présence d’un groupe local (le Royal Forêt Saint-Hubert), un stage international (organisé par la Fédération des Trompes du BeNeLux), un grand concert annuel, les Fêtes de la Chasse, la Célébration de la Saint-Hubert et l’Ecole de Trompe Saint-Hubert et ses événements (master classes, concours de quintettes, etc.)
En 2020, l’Ecole s’installe à Vesqueville et remet en état un bâtiment à l’abandon avec l’aide de la Ville pour en faire un local de trompe situé en bordure de forêt.